Au fait, c’est quoi le développement personnel?

By 14 novembre 2014Coaching, Points de vue

Bonjour à tous,

Lundi, sur France Inter était diffusée l’émission Service Public dédiée au business des livres de développement personnel. Dans cette émission étaient invités: une psychanalyste ayant publié l’un de ces livres, un sociologue ayant travaillé sur le sujet et un psychiatre mais aucun praticien du développement personnel. Et pour cause, il est parfois difficile de comprendre ce qu’est le développement personnel tant ce dernier englobe de nombreuses disciplines, écoles de pensées et pratiques. J’ai points sur lesquels j’aurais aimé intervenir durant cette émission, mais ce n’est pas l’endroit pour le faire, je vais plutôt essayer de vous transmettre quelque chose d’utile, c’est plus constructif!

 

Développement personnel…ou développement de la personne?

Dur de donner une définition générale, on retrouve dedans aussi bien de la sophrologie, que de l’hypnose, de l’art thérapie, du coaching, de la pnl, parfois un peu de tout ça… D’ailleurs l’article de Wikipedia est également bien à la peine pour bien cerner la chose.

Pour moi, le plus sain (et simple) est de vous donner MA définition du développement personnel. Je le rapproche de la définition de la revue Sciences humaines, « les techniques de développement personnel visent à la transformation de soi: soit pour se défaire de certains aspects pathologiques (phobie, anxiété, déprime, timidité), soit pour améliorer ses performances (mieux communiquer, gérer son temps, s’affirmer). »

Cette définition englobe bien ce que je fais chaque jour: donner des outils à mes clients pour qu’ils travaillent mieux, se concentrent correctement, atteignent leurs objectifs… Mais il y manque un détail essentiel pour moi: le développement personnel c’est également un voyage personnel qui se passe à un niveau philosophique.

Les outils ne servent à rien si l’on ne cherche pas à s’en servir, à apprendre à un niveau plus idéel ce qu’ils veulent dire. On intègre la gestion du temps dans le développement personnel ce qui est selon moi relativement logique, pourtant, gérer son temps vient pour moi en complément d’une réflexion personnelle et essentielle sur la question « A quoi est-ce que je veux passer mes journées? ».

Être un pro de l’organisation n’apporte rien si l’on s’ennuie à son travail car on ne fera pas les choses si elles nous ennuient, ou alors très lentement ou mal. Le développement personnel semble être tout indiqué si vous avez une carence de confiance en vous, un excès de timidité, un manque de bonheur… mais qui décide de cela? En effet, la question essentielle là dedans vient de qui veut faire l’effort? est-ce votre entreprise qui vous y incite? Est-ce la pression sociale? Est-ce vous?

Plus j’avance, plus j’ai tendance à penser en terme de développement de la personne. Après tout, c’est pour cela que je suis dans ce métier, pour permettre aux personnes d’atteindre leur plein potentiel en acquérant des outils et en menant une réflexion de fond sur le sens de leurs actions ou de leur non action. En somme le but est la réalisation de soi, le chemin, une meilleure analyse de nos actions, une plus grande efficacité dans ces actions et une meilleure planification des dites actions.

Ainsi, c’est ça pour moi le développement personnel, loin d’être un cahier de recettes du bonheur comme l’a si injustement défini à la louche France Inter (radio que j’adore pourtant) c’est avant tout une philosophie de l’action et de la connaissance: « j’apprends pour atteindre un objectif qui compte pour moi. »

J’en profite pour vous écrire une citation que j’apprécie et qui traduise une partie de ma pensée:

« Si vous êtes le plus intelligent de la pièce, changez de pièce! »

Je serai ravi de discuter avec vous de votre définition du développement personnel en commentaires.

Bon weekend!

William

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply