Fiche de lecture: Plaidoyer pour l’altruisme, la force de la bienveillance

Bonjour à tous, cette semaine j’ai décidé de vous partager une lecture qui m’a vraiment permis de consolider mon optimisme. Je m’explique: quand on est en permanence bombardé de mauvaises nouvelles, de prévisions alarmantes (à juste titre ou non) etc… Il est parfois difficile de rester inconditionnellement constructif et positif (l’un des credo de mon école de coaching, difficile à maintenir en permanence), ce livre démontre que malgré les discours tenus sur les ondes et en ligne, nous avançons sur certains points et que d’autres chantiers sont en cours de démarrage.

Titre: Plaidoyer pour l’altruisme, la force de la bienveillance

Auteur : Matthieu Ricard

Idée principale :

L’altruisme est une réalité, il possède des bienfaits indéniables et il faut travailler à son expansion de par le monde, pour le bien de ce dernier.

 

Résumé :plaidoyer pour l'altruisme

Résumer presque 800 pages en quelques lignes est impossible, cependant, nous pouvons quand même regarder certains des grands traits de l’ouvrage de Matthieu Ricard. Dans les trois premières parties, Matthieu Ricard définit l’altruisme, ce qu’il entend par là et comment selon l’altruisme et l’empathie sont présents dans la vie de tous, y compris chez les animaux sauvages. Il prend également le temps de démontrer que l’altruisme véritable existe et que certains courants de pensée philosophique, politique ou psychanalytique se fourvoient en prônant le contraire. Selon Ricard, l’altruisme est une habitude à acquérir, un réflex qu’il est possible de renforcer, notamment via la méditation. Je recommande particulièrement la partie IV « cultiver l’altruisme » qui est très riche en enseignements que nous pouvons intégrer au coaching assez aisément. Après une cinquième partie consacrée aux forces contraires à l’altruisme qui est assez démoralisante, Ricard oriente son discours sur les réponses pratiques à mettre en place pour développer l’altruisme au niveau mondial. La coopération, la prévenance, une posture positive et le renforcement des bonnes pratiques par leur répétition (des éléments que nous retrouvons également en coaching). Comme en coaching, Ricard propose de se concentrer sur ce qui fonctionne, qui va pour capitaliser et combler les éventuels défauts de la cuirasse par la coopération.

Enfin, les derniers chapitres du livre sont consacrés aux initiatives qui vont dans le sens de l’altruisme et à la définition de nouveaux indicateurs pour mesure non plus seulement la force économique mais également bonheur des personnes.

C’est dans cette partie que mon rôle de coach s’intègre, après tout, que suis-je si ce n’est une aide dans la recherche du bonheur et du bien être des individus ?

 

Ce que j’ai aimé : Ce livre reste une belle incitation à changer nos modes de vie, à plus prendre en compte l’autre dans notre manière d’exister. Pour moi, il est essentiel de le rappeler et de diffuser ce message.

 

 

Ce que j’ai moins aimé : Parfois, Matthieu Ricard prend vraiment le temps d’expliquer certaines choses, trop en détail à mon goût.

 

 

Un livre à avoir dans sa bibliothèque ? : Je vais être bref : oui, et surtout prenez le temps de bien vous imprégner du message, lisez simplement quelques pages par jour.

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply