Je peux vous aider si…

By 26 février 2016Coaching

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, j’ai décidé d’être très franc et très clair sur ce que vous pouvez attendre de moi ou non. J’ai souhaité mettre en lumière certaines postures face au coaching et de pourquoi je refuse certains clients et pourquoi j’insiste auprès d’autres et que je suis capable d’envisager de baisser mes tarifs pour eux. Entrent ici les anaphores.

 

Je ne peux rien pour vous

  • Si vous souhaitez le changement mais sans changer vous-même, je ne peux rien pour vous.

Nous sommes toujours en partie responsables des situations dans lesquelles nous sommes. Notre évolution conditionne celle de ces situations.

  • Si vous avez envie de changer vos rapports humains sans vous remettre en question, je ne peux rien pour vous.

Encore une fois, nos rapports se construisent à plusieurs et la télécommande à changer les gens n’existe pas…

  • Si vous voulez atteindre un objectif sans vous impliquer pleinement, je ne peux rien pour vous.

« Do or do not there is no try” comme dirait Yoda, j’ai écrit un article sur ce sujet.

  • Si vous voulez vous remettre au sport mais que je courre à votre place, je ne peux rien pour vous.

Votre objectif, votre sueur ! Si je peux vous aider je le ferais mais je ne ferais pas à votre place.

  • Si vous souhaitez performer sans vous préparer, je ne peux rien pour vous.

Tous les grands sportifs s’accordent à le dire, le travail reste une clef essentielle de la performance.

  • Si vous pensez que je suis là pour donner des solutions toutes prêtes, je ne peux rien pour vous.

Trouver votre recette de la réussite peut demander du temps et des essais, c’est normal et très souhaitable, je vous laisse voir pourquoi dans cet article.

  • Si vous vous imaginez qu’un coaching ne demande aucun effort de votre part, je ne peux rien pour vous.

Venir voir un coach vous demandera, à un moment ou à un autre, de sortir de votre zone de confort, pas très loin ou pas très longtemps mais ça arrivera.

  • Enfin, si vous voulez des miracles, voyez la porte à côté, je ne peux rien pour vous.

Je ne pense pas avoir besoin d’expliquer cela.

 

Cet aveu d’incompétence à changer le monde à moi seul et à créer des miracles intervient dans un contexte bien particulier : j’ai eu la possibilité de travailler avec quelques personnes qui semblaient attendre cela de moi. Une erreur de casting de ma part qui a créé une belle occasion d‘apprendre, sur moi comme sur mon métier. Cela m’a en plus permis de définir ce que je recherchais chez mes clients. Car oui, je choisis mes clients et quand je dis à une personne « nous pourrions bosser sur ça si tu veux », ce n’est pas (que) le commercial en moi qui parle, c’est aussi l’envie de voir la personne se réaliser pleinement.

 

Je peux vous aider

  • Si vous avez envie de changer votre trajectoire de vie, même d’un millimètre, je peux vous aider.
  • Si vous souhaitez agir mais que vous ne savez pas comment, je peux vous aider.
  • Si vous voulez créer votre vie idéale et vous retrousser les manches pour ça, je peux vous aider.
  • Si vous voulez vous donner les moyens d’être la meilleure version de vous-même, je peux vous aider.
  • Si la route devant vous est ardue mais que vous voulez y parvenir et en sortir grandi, je peux vous aider.
  • Si vous voulez devenir architecte, maçon et maitre d’œuvre de votre vie, je peux vous aider.
  • Si vous souhaitez briser vos habitudes néfastes et créer de nouveaux fonctionnements, je peux vous aider.
  • Enfin, si vous êtes motivés et prêts à agir, je peux vous aider.

 

Je pense sincèrement que nous méritons tous de nous réaliser pleinement et si j’admets volontiers que parfois la route est plus facile pour certains que pour d’autres, cela n’empêche en rien d’accompagner tous ceux qui le veulent sur ce chemin. Simplement, cet accompagnement est un investissement que l’on fait sur soi et je ne souhaite pas voir des gens investir dans leur stagnation, ou en tout cas, pas quand ils sont mes clients. J’écris cet article pour plusieurs raisons très pragmatiques, la première étant de vous montrer que le client est au centre du coaching, qu’il est moteur et que ça doit rester ainsi. La seconde étant qu’en écrivant ces lignes, je souhaite vous expliquer que le coaching est une histoire de personnes et que le coach choisis autant qu’il est choisis. La troisième raison étant que l’éthique a toujours une grande place dans ma pratique, mais ça vous vous en doutiez.

Je sais que certains s’interrogent sur la manière dont je mène mon activité, je pense que ces données vous seront utiles pour savoir si oui ou non, nous devons travailler ensemble.

Je vous souhaite un super weekend.

William


Also published on Medium.

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply