Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vais revenir sur un point essentiel qui manque assez souvent aux entrepreneurs que je peux accompagner : un but pragmatique.

Cette évolution de la perception de vos objectifs permet de changer radicalement l’approche que nous avons de l’entrepreneuriat et je vous propose de creuser la question avec moi.

Objectif et critères, deux notions essentielles!

J’ai déjà abordé le sujet dans un autre article mais pour ceux qui n’ont pas envie de le lire, voici le résumé. Avoir un objectif dans la vie est essentiel. Certains vous diront que c’est le signe de notre société utilitariste que de vouloir atteindre quelque chose en permanence. Je suis de ceux qui pensent que si nous souhaitons avancer dans la vie, une direction générale est bien utile. De là à dire que je mets tout en place pour suivre une feuille de route hyper précise sur les 5 prochaines années, il y a un sacré pas!

En somme, à chaque fois que nous décidons de quelque chose, nous créons un objectif. Jusque-là, je vous apprends peu. Quand nous créons un objectif, nous devons également créer des critères d’objectif. Cela permet de savoir quand nous sommes arrivés à bon port. Si nous faisons un trajet du point A au point B, nous savons que nous avons rempli l’objectif « Aller au point B » une fois que nous y sommes physiquement. Dans le cadre d’une entreprise, d’un projet de vie ou autre, c’est bien moins évident.

Par exemple, comment dire si un site internet est bien fait? Pouvez-vous définir ce qui rendrait un document beau? Comment saurez-vous que vous avez réussi dans la vie?  (Oui la marche est haute entre les deux dernières questions).

Créer un objectif sans critères, c’est se donner les moyens d’échouer. En effet, comment savoir sur quels points concentrer votre effort si vous ne prenez pas le temps de les définir?

Un autre point terrible, les critères sont souvent réels, réalistes mais nébuleux à la fois.

Prenons un exemple simple, vous souhaitez changer de métier, créer une activité qui va générer un revenu de 50000 euros par an. Nous parlons bien ici de votre salaire, pas du CA de l’entreprise en question. Ce but semble muni de critères adaptés et pourtant, il reste flou car il n’est pas nécessairement pragmatique. Oui 50 000 € c’est une vraie somme et un cap à passer, oui il est essentiel de ce fixer ce genre d’objectifs et de critères mais est-ce que vous êtes capable de transformer cette somme en réalité?

Entre ici le but pragmatique.

Le but pragmatique comme point de mire

Qu’est-ce qu’un but pragmatique?

C’est assez simple au final et selon mon expérience, ce sont les recettes les plus simples qui ont souvent le plus d’impact. Prenons à nouveau cette somme de 50 000 € par an. Dit comme cela c’est une idée, une fois sur mon compte en banque c’est un fait. Pourtant, c’est le train de vie qui m’est possible qui va rendre cette somme réelle.

Selon vous, de l’idée, du fait ou de la traduction réelle de ces 50 000 €, qu’est-ce qui va avoir le plus d’impact?

La traduction réelle bien entendu! 50 000 € signifient un changement dans votre vie : un nouvel appartement? Une nouvelle voiture? Un budget vacance plus permissif? Moins faire attention à son chauffage?

Voici le but pragmatique: « je veux gagner suffisamment pour pouvoir manger au restaurant 2 fois par semaines sans me priver par ailleurs ». Ou encore  » je veux être suffisamment en forme pour monter mes courses au troisième étage sans être essouflé(e) ».

Je vois venir les adeptes de la vision me répondre « le style de vie ne se résume pas qu’à ça, il faut penser grand, rêver, puis réaliser ses rêves » ce à quoi je réponds « oui mais ça n’empêche en rien de traduire ses rêves en des choses pragmatiques ».

Si créer une déco particulière dans votre appartement vous fait envie, que pour cela, vous devez économiser et prendre votre temps, qu’est-ce qui vous permettra de patienter en attendant que votre objectif soit atteint? Un but pragmatique comme changer les housses de coussin ou ajouter un tapis à votre salon.

Comment le but pragmatique conserve la motivation

Dans tous les plans d’action que mes clients mettent au point en séance, les but pragmatiques sont présents. Ce n’est pas pour rien. Quand on crée sa boite, quand on a un objectif de carrière, il est essentiel d’avoir des buts pragmatiques mélangés avec des objectifs plus importants.

Cela vous offre une chose essentielle, une motivation intacte. Si je pense qu’en me privant de chocolat pendant une année complète ma vie va changer, j’ai certainement intérêt à voir des effets en cours de route pour me garder motivé! Idem pour tous ceux qui commencent un régime et ne voient pas d’effets, cela entraine une démotivation qui en général se solde par un abandon.

Les buts pragmatiques vont vous permettre de rester motivés, ils doivent être congruents avec vos objectifs sur le long terme, écologiques dans leur mise en application et surtout vous parler à vous.

Par exemple, j’ai un ami qui grâce au but pragmatique de « ne plus se soucier de son addition au restaurant » a conservé sa motivation pour atteindre un objectif bien plus ambitieux qui était de créer une rente suffisante pour compléter son salaire. Par tout le monde souhaite devenir rentier et j’avoue que l’addition au restaurant me parle peu. Par contre me dire que je veux créer un style de vie où je peux boire une belle bouteille de vin quand je le souhaite pour accompagner mes bons plats cuisinés avec des produits de première qualité… là ça me parle!

C’est maintenant à vous de jouer, quels sont vos objectifs de vie? et vos buts pragmatiques?

Il vous appartient de réussir, mais pour cela, vous devrez changer votre vision du monde.

Bon weekend.

William

P.S: Certains me l’on demandé, l’article est disponible en pdf ci-dessous!


Also published on Medium.

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply