Une astuce simple pour bâtir de meilleures relations professionnelles

By 22 novembre 2016Business, Coaching

Bonjour à tous,

aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous une astuce tirée de l’excellent livre “comment parler à tout le monde” de Leil Lowndes. Dedans sont décrites de bonnes astuces pour entrer en contact aisément avec n’importe qui.

Bâtir de bonnes relations professionnelles

Il n’est pas toujours aisé de créer un réseau professionnel et surtout de le développer d’une manière qui vous ressemble.

Créer son réseau professionnel c’est travailler les occasions qui viennent à vous par ce dernier, c’est les générer et c’est aussi rendre service. Vous ne pensiez quand même pas que votre réseau était là pour vous servir ? Il est là pour que vous le serviez et réciproquement.

Bien entendu, créer un réseau se fait en plusieurs dimensions (virtuelle, réelle…) et étapes (événements, recommandations…). Il vous appartient ce pendant de faire en sorte que ce réseau soit composé de personnes qui vous comprennent et comprennent parfaitement ce que vous faites.

Pour parvenir à un point où l’ensemble de votre réseau vous identifie sur une expertise particulière, il faut que ce dernier vous prête attention.

D’où l’utilité de bâtir de bonnes relations professionnelles.

Ça va de soi ! Vraiment ? Quand est-ce que vous avez rendu service à votre réseau pour la dernière fois ?

Bref, si je ne vous convaincs pas de l’importance stratégique du votre réseau, laissez-moi citer Jim Rohn.

« Your network is your net worth »

 

(grosso modo votre réseau est votre valeur)

La base du networking.

Le but de cet article n’est pas de couvrir les vraies bases du networking, une recherche  google vous suffira. Par contre, je m’autorise à vous dire ce qui est, selon moi, la base du networking.

Marcel Mauss était un sociologue français du début du XXe siècle. Il a notamment écrit « essais sur le don » et est parvenu à mettre en lumière l’importance du don et de la réciprocité dans les sociétés traditionnelles d’Amérique du Nord. Ce mécanisme mis en lumière dans des sociétés qui ritualisaient le don est toujours d’actualité. Pourquoi est-il si difficile de refuser de renvoyer l’ascenseur selon vous ?

Dans tous les cas votre réseau va prendre le temps de vous rendre service si vous lui rendez service. Si vous vous demandez qui sont les personnes les plus sollicitées dans un réseau, ce sont celles qui rendent services, qui ouvrent avec discernement leur carnet d’adresse.

Ce ne sont pas les affairistes qui marchent sur tout le monde, ni les vantards qui vous jettent leurs derniers gros contrats au visage dès qu’ils vous voient. Ce sont ceux qui vont chercher à faire en sorte que votre succès devienne votre très grand succès.

Pourtant, il est des domaines ou la réciprocité n’est pas toujours la meilleure marche à suivre, l’astuce que je vais exposer juste après en est un.

 

Mort au moi aussi

entre ici l’astuce de Leil Lowndes qui la décrit ainsi « kill the me too ».

Il est parfois délicat d’établir une bonne relation lors des premières rencontres avec certaines personnes. L’une des branches à laquelle on se raccroche le plus souvent est le point commun : « Tu es déjà allé en vacances en Espagne ? Moi aussi, c’est fou ! ». Degré d’originalité zéro, potentiel d’échange qui sorte des clichés « tapas/il fait chaud/on peut rien manger avant 14h » très faible.

Par contre, imaginez la scène suivante. Vous discutez avec une personne pour la première fois, elle vous raconte combien elle aime faire de l’escalade ne sachant pas que vous en faites également. Deux options : soit vous arrêtez son discours en disant « ho moi aussi ! » et vous l’empêchez de suivre le chemin qu’elle voulait. Ou alors, vous la laissez continuer.

Elle vous raconte combien elle aime le rapport à la verticalité, la satisfaction qu’elle a à chaque fois qu’elle réussit une voie difficile, son plaisir à faire des marches d’approches dans la région… Au bout d’un temps, elle va vous demander si vous pratiquez l’escalade ou n’importe quel sport. C’est alors que vous pourrez lui répondre précisément, vous aurez énormément de données disponibles pour avoir une conversation de qualité avec elle.

Juste en vous taisant quelques instants. Juste en évitant d’éructer un « moi aussi ! ». Une meilleure conversation induira une meilleure relation sur le long terme.

En plus de pratiquer l’escalade, vous savez écouter et pouvez donc utiliser intelligemment les données récoltées grâce à votre silence…

Pensez-y la prochaine fois que vous vous apprêtez à dire « moi aussi ! ».

Bon weekend.

William


Also published on Medium.

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply