Fiche de lecture: Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études

Bonjour à tous,

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas fait de fiche de lecture, je vais donc recommencer peu à peu à en proposer. Aujourd’hui, nous allons examiner le livre « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » écrit par Olivier Roland, blogueur français et entrepreneur.

 

Précision: j’ai été démarché par l’assistant de l’auteur pour lire et chroniquer ce livre qui m’a été gracieusement envoyé. J’ai accepté en précisant que je conserverai ma liberté de ton, autant vous dire que je compte bien l’utiliser.

Titre: Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études.

Prix: 25€

Résumé: ce livre se divise en 2 parties. La première partie est dédiée aux possibilités qu’offre l’entrepreneuriat comme chemin vers une vie plus conforme à nos croyances et valeurs. Cette partie est abondamment documentée par l’expérience d’Olivier Roland. Il évoque son cas particulier, ceux de ses clients, parfois des cas extérieurs (rarement). Tout est mis en place pour nous aider à franchir le pas.

La seconde partie est consacrée aux outils utiles pour devenir soi-même entrepreneur. Bien documentée, elle offre de nombreuses ressources pour se former, développer une liste d’inscrits mails, des sites internet… J’ai beaucoup appris dans cette seconde partie mais elle sera périmée dans quelques années (ou mois selon les services).

 

Ce que j’ai apprécié: j’ai apprécié le fait que ce livre cherche à faire sortir toute une partie de la population active d’un schéma établi dans lequel elle ne se sent pas bien. Nombreux sont les salariés qui aimeraient poursuivre une idée d’entreprise et qui n’osent pas. Ce type de livre peut éventuellement les aider. Autre points intéressants, les outils proposés, les exemples fournis et l’état d’esprit « yes you can » présents tout au long du livre.

J’ai aimé qu’Olivier Roland partage ses expériences heureuses comme malheureuses afin d’étayer ses propos.

Enfin, j’ai aimé l’idée qu’un jeune homme de 19 ans qui foire ses études sois apte à devenir libre selon sa définition de la liberté.

Pourtant, j’ai plusieurs problèmes avec ce livre.

 

Ce que j’ai moins aimé:

Pour moi ce livre souffre du syndrome du couteau suisse: il peut tout faire mais ne fait rien à 100%. C’est un livre qui a pour but de vous aider à entreprendre et à faire évoluer votre vision de l’entrepreneuriat, c’est aussi un livre boite à outil et enfin c’est un dépliant pour la méthode Olivier Roland (wébinaires, formations en ligne…) 3 objectifs, pour un seul livre, ça fait beaucoup.

De manière générale, je n’attaque pas les auteurs sur leur style d’écriture, notamment parce que je lis beaucoup d’auteurs anglais et que les traductions françaises sont parfois terribles (au final, je lis en anglais dès que possible maintenant). D’autre part, n’ayant pas un style d’écriture exempt de tout reproche, je me vois mal dire à quelqu’un qu’il écrit mal… Je vais simplement dire que le style d’écriture d’Olivier Roland ne me convient pas.

Là ou je trouve que le livre manque de force, ce sont dans les argumentations. En somme, nous devons croire sur parole Olivier Roland sur beaucoup de choses du genre  » la loi de Pareto va vous changer la vie » oui et non, ça dépend des personnes, de leur métier et de leurs ambitions…

Tout comme « les études ne servent à rien pour un rebelle intelligent », quand il mesure l’intelligence via des tests de Qi qui sont décriés depuis des années car inaptes à mesurer l’ensemble des dimensions de l’intelligence, j’ai du mal à l’accepter. On considère à tort les études comme un sésame vers l’emploi, ça n’a jamais été le cas sauf pour des filières très spécialisées. Pour tous les autres, les études ont toujours été considérées comme des temps de formation de l’esprit, de structuration de la pensée. Si quelqu’un vous présente des études comme un passeport pour un job, passez votre chemin (l’inverse est aussi vrai, si quelqu’un vous dit que faire des études ne sert à rien, passez votre chemin derechef).

Ou encore « Donc ne voyez pas en l’échec une source de fierté: voyez en le fait d’agir en mettant toutes les chances de votre côté comme une source de fierté » (p.240).  L’idée de cette phrase me plait, j’aime le message MAIS le fait de dire cela à une personne qui est en train de construire sa réflexion me semble présomptueux. Cela va influencer la réflexion (dans le bon sens selon Olivier Roland) du lecteur et lui donner un poisson au lieu de lui apprendre à pêcher. Mais pouvons-nous dire que cette phrase va correspondre à tous les lecteurs de ce livre? Que ce soit dans son contenu comme dans sa formulation? J’en doute.

Ce livre est émaillé de déclaration comme celle juste au dessus et c’est mon principal problème. Au lieu de créer des argumentations qui vont permettre la création d’une réflexion chez la lectrice, Olivier Roland, en bon écrivain du web mâche tellement le travail que cela fini par porter préjudice à la qualité de son livre.

 

Conclusion:  je vous propose de passer votre tour si vous avez envie d’acheter ce livre. Il est intéressant mais ses défauts l’emportent sur ses qualités. Bien entendu, ce n’est que mon avis et je vous encourage à vous faire le votre. Préférez l’original, la semaine de 4 heures, à cette adaptation.

Je suis prêt à discuter de cet article avec vous sur les réseaux sociaux ou en commentaire.

Bon weekend.

William

 

P.S: tous les liens de cet article sont affiliés Amazon et me permettront de développer ce site internet.

 

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply