All Posts By

William Roy

10 questions à se poser quand on entreprend

By | Coaching | No Comments

Bonjour à tous,

cela fait quelques temps que je repense ma pratique du coaching. J’accompagne les entrepreneurs depuis maintenant 5 ans et plus j’en ai en séance, plus je vois combien il faut structurer l’accès à l’entrepreneuriat et surtout aider les entrepreneurs à développer une certaines réflexivité vis à vis de ce qu’ils vivent et font.

 

De l’importance politique de la réflexivité entrepreneuriale

Nous sommes dans une société très particulière. J’ai pu l’évoquer à plusieurs reprises mais nous avons un système étatique qui cherche à faciliter l’accès à la création d’entreprise. En soi, pourquoi pas, mais l’absence totale d’accompagnement aux entrepreneur est criminelle.

Attention, on accompagne les entrepreneurs sur la recherche de clients, sur les financements, sur la compta… mais aucun dispositif d’accompagnement inclut le sens et le développement personnel. Attention, je ne dis pas que les autres accompagnements sont inutiles, je dis simplement qu’il faut inclure un accompagnement sur le sens dans l’accompagnement entrepreneurial.

Quand on parle de sens, on parle certes du sens que nous donnons à notre démarche de créateur d’entreprise mais également le sens que notre mission a pour nos clients potentiels. Car si nous avons une vision bien particulière de notre métier, celle de nos clients peut différer drastiquement.

Enfin, c’est aussi un point essentiel, notre capacité à nous interroger sur ce que nous faisons nous permet d’accéder à des niveaux d’excellence intéressants pour nous comme pour nos clients.

La réflexivité, la capacité à questionner se différencie du doute constant par un point essentiel : c’est la mission qui est interrogée, pas la capacité à la remplir. C’est le sens donné et perçu qui est questionné, pas le fait d’être vecteur d’un sens. En somme, le questionnement devient une machine à progression et non un frein à la réalisation.

 

Mais pourquoi parler politique ici?

Tout simplement parce que cette capacité à questionner pour développer une nouvelle vision d’une situation, plus complète, plus franche, plus réaliste devient aussi un atout quand il s’agit de politique, particulièrement de la politique concernant les entrepreneurs et les auto entrepreneurs. Qu’on se le dise, ce que vivent les entrepreneurs en France n’est ni normal ni acceptable. J’en fais partie et je sais que tout coûte plus cher quand nous sommes indépendants.

Cette indépendance qui a déjà un coût social a également un coût financier important. Si nous réfléchissons mieux à ce que nous vivons, que nous questionnons notre situation, nous pourrons continuer en notre âme et conscience. C’est exactement ce que je prône à titre personnel. Nous nous devons de savoir à quoi nous nous exposons en termes personnels en tant qu’entrepreneurs. Ce n’est pas parce que nous créons notre propre emploi que nous ne devons pas le questionner et chercher à l’améliorer comme nous le ferions d’un poste salarié habituel.

 

Et les 10 questions à se poser quand on entreprend ?

Ces 10 questions en elle même ne mèneront à rien si vous n’agissez pas une fois les éléments de réponse trouvés.

 

  1. Quel sens je donne à mon travail ?
  2. Quelle valeurs je sers en entreprenant ?
  3. Quel est l’objectif de ma création d’entreprise ?
  4. Qu’est-ce qui te rend heureux dans ce projet ?
  5. Est-ce que ce projet est adapté aux autres domaines de ma vie ?
  6. Est-ce que je prends du plaisir à ce que je fais ? (Merci Vanessa et Camille )
  7. De quoi est-ce que j’ai envie pour mes clients ?
  8. Si je dois changer une seule chose dans ma manière de faire qu’est-ce que ce serait?
  9. Quel acte ai-je le plus peur de poser?
  10. Comment est-ce que je peux mieux servir mes idéaux et mes clients ?

Ces 10 questions sont autant de pistes de réflexion à suivre de manière régulière. Il nous appartient de développer une hygiène du sens qui permettra de créer une entreprise qui nous ressemble et qui nous libère. Une entreprise qui développe un service qui vous ressemble, vous rende plus heureux/ heureuse et surtout qui ait une véritable valeur ajoutée pour vos  clients. Ces entreprises là sont celle qui trouvent la bonne taille, celle qui convient aux fondateurs et qui leur permet de vivre pleinement leur vie tout en faisant du bon boulot. Bien entendu ce n’est pas instantané, bien entendu, ce n’est pas linéaire mais qu’importe, c’est une entreprise qui libère.

Car oui l’entreprise libérée est peut-être moins à la mode qu’il y a quelques temps mais l’entreprise libérante est une réalité. Nous pouvons même y travailler ensemble.

 

Bon weekend.

William

Un an de pleine conscience quotidienne : bilan

By | Coaching | One Comment

Bonjour à tous,

Samedi soir j’ai eu le plaisir de fêter un anniversaire très particulier, ma première année de méditation quotidienne. Sans le dire à qui que ce soit, sans le claironner, en juin 2017 j’ai décidé que j’allais méditer chaque jour pendant un an, pour voir ce que cela donnait. Je vais commencer par vous parler des règles que je me suis imposé pour ce challenge avant d’aller vers les effets recherchés et obtenus.

Read More

Salzbourg / OM: ce qu’un match de foot peut nous apprendre sur le bonheur

By | Coaching | No Comments

Bonjour à tous,
Hier, alors que j’étais couché, les klaxons se mirent à retentir, les cris à résonner dans les rues autour de chez moi. L’olympique de Marseille est en finale et cela rend heureux beaucoup de monde en ville. Qu’est-ce qu’un match de foot peut nous apprendre en matière de développement personnel ? Commençons par la notion de bonheur.

Read More

Les trois chantiers du coaching d’entrepreneur

By | Coaching | No Comments

Bonjour à tous,

Je délaisse un peu ce blog car l’envie de faire autre chose, de partager avec vous de manière différente me prends. Pour je ne peux résister à l’envie de vous partager cette vision.

Cela fait un moment que je tourne autour du sujet du jour: les zones d’action et de bénéfice du coaching d’entrepreneur. Comme souvent, je souhaite partager avec vous quelque chose de réfléchit, de construit pour vous permettre une application facilitée.

Qu’est-ce qu’entreprendre?

Voilà une belle question qui mérite à elle seule un article entier ! Entreprendre, c’est créer de la valeur. Monétaire, oui mais pas que. C’est offrir quelque chose a ses clients : une solution, une alternative… C’est aussi une opportunité pour soi. Pour apprendre et pour créer la vie qui correspond à nos attentes. De fait, entreprendre va impacter de nombreux domaines de notre vie.

Encore faut-il en être conscient.e.

Cela fait un moment que certains interpellent sur l’impact personnel que peut avoir l’entrepreneuriat, pourtant, il semblerait que le message doive être répété.

coming soon, construction sign, roadsign

Chantier 1: Entreprendre c’est concrétiser son projet.

« Mon idée va changer le monde », parfois, je me dis que si nous taxions ce genre de phrases, le budget national serait à l’équilibre !

Votre idée ne fera rien, ne changera rien et n’apportera rien. Seule sa réalisation, sa concrétisation, permettra tout ça. Tant que votre idéel ne passera pas dans le matériel, alors votre impact restera potentiel. En somme, avoir une idée n’est qu’un début et généralement, le plus facile.

Concrétiser, c’est identifier les grands axes de travail, les étapes intermédiaires, planifier puis exécuter, réaliser. Cela peut passer par le fait de s’entourer, par des prestations…

Au final, peu importe la formule, votre premier chantier est de réaliser votre projet. C’est d’ailleurs l’un des bénéfices du coaching d’entrepreneur que de permettre la mise au point d’un plan d’action clair.

 

Chantier 2 :  Entreprendre c’est travailler sur son entreprise

Lors d’un événement, au début de l’entrepreneuriat pour moi, je reçoit cette « vérité » de  la part d’un chef d’entreprise plus expérimenté : « Si tu passes pas au moins 15 minutes par jour les pieds sur ton bureau à te demander quelle est ta carence actuelle et quel est ton prochain coup, t’es un mauvais chef d’entreprise. ». Cette vérité, enfin, sa vérité cache un point fondamental exprimé autrement par « Je travaille sur mon entreprise et non dans mon entreprises ». Une mise à distance qui peut rapporter gros !

Je suis toujours attristé de voir un entrepreneur « enchainé » à sa boite. Pas de vacances, pas de détente… Pourtant, c’est possible, voire très important, de créer une entreprise qui va dans le sens d’une bonne dynamique entre le pro et le perso ! Pourquoi? Parce que sinon au bout d’un moment, il n’y a plus d’entreprise !!!

Affiner un processus, développer une nouvelle offre, imaginer une nouvelle manière d’être visible…. MAis aussi choisir ses vacances, sa prochaine formation etc. Tout cela est possible quand on travailler sur son entreprise, qu’on lève la tête du guidon et qu’on se pose. Après tout, sur un bateau le capitaine est plus souvent en train de surveiller le cap et de choisir un itinéraire que dans les cordages … Même en étant indépendant, cette double posture sera importante pour votre réussite.

J’ajoute enfin que si votre réaction aux lignes précédentes a été « ben faut avoir le temps de faire ça !!! », c’est certainement pour vous que c’est le plus important de le faire. C’est aussi l’un des points d’action du coaching d’entrepreneur que de permettre de créer ce temps de respiration.

Chantier 3 : entreprendre c’est travailler sur soi

Si la médiatisation de la scène entrepreneuriale nous a appris quelque chose, c’est que le dirigeant d’une entreprise de zéro à des milliers de salariés est l’architecte de sa réussite comme de sa déchéance. Nous avons tous des carences, des défauts, des blocages  des angles morts. Tout comme nous avons tous des compétences, des talents, un potentiel…

Teal Couch on 2nd Floor of Building

Travailler sur soi signifie simplement devenir conscient.e des premiers et magnifier les secondes. Parfois, le plus délicat est d’être conscient d’un défaut et ensuite, tout se règle. C’est aussi l’un des bénéfices du coaching d’entrepreneur.

Savoir tempérer son envie de réussir, adapter son leadership, créer des pare feux autour de ses zones d’incompétence… tout cela nécessite de travailler sur soi.

Bien entendu, c’est parfois inconfortable ! Certains vont même jusqu’à dire que c’est un bon signe. Créer cet espace de parole, d’analyse et d’acquisition d’outils est essentiel. Si vous ne me croyez pas, croyez au moins l’ancien CEO de Google Eric Schmidt : « Everybody needs a coach  » .

Travaillons ensemble sur ces 3 chantiers pour que vous deveniez l’entrepreneur de vos rêves !

Bonne journée.
William

Où est l’ego dans tout ça?

By | Coaching | No Comments

Bonjour à tous,

A la faveur d’une discussion avec un ami coach, nous avons échangé sur nos pratiques et il m’a transmis un questionnement qui est devenu une nouvelle habitude pour moi. La place de l’égo est un questionnement central pour certaines écoles de coaching mais pas nécessairement pour la mienne. Ce qui est certain c’est qu’en travaillant sur le sujet, j’ai trouvé quelques éléments qui peuvent alimenter votre réflexion personnelle.

Read More