Category

Créativité

10 raisons pour lesquelles l’ennui est votre ami

By | Coaching, Concentration, Créativité | No Comments

Bonjour à tous,

Nous avons appris à fuir l’ennui, à l’éviter et à le détester mais est-ce réellement une bonne idée? Lorsque l’on voit les effets d’une sur-stimulation du cerveau sur nos capacités de concentration ou de réflexion, on peut penser que moins d’informations peut aider à mieux vivre. Mais s’ennuyer? Vraiment? Oui.

L’ennui peut changer votre vie et je vais vous présenter 10 pistes de réflexions sur le sujet.[tweetthis]L’ennui peut changer votre vie [/tweetthis]

 

1. L’ennui ouvre la porte à la détente

Alors que vous êtes assis(e) dans votre canapé, sans livre à lire, votre téléphone éteint, aucune stimulation ne vient vous perturber et voilà qu’arrive le sentiment d’ennui. Pourtant, si vous faites la paix avec lui, il peut devenir quelque chose que vous recherchez chaque jour : la détente. Vous savez, la vraie, la belle détente qui vous permet de relâcher vraiment la pression. Pas la simple distraction que peuvent vous offrir un bon livre, une émission de TV, ni la fuite que constitue votre smartphone, votre ordinateur ou votre tablette. Non. La vraie détente, celle ou vous vous relâchez complètement. Elle n’est possible qu’en s’ennuyant pendant quelques instants, histoire de cesser de se distraire et de vraiment s’apercevoir qu’on peut se détendre car il n’y a pas de pages à tourner, pas de bonbons à exploser ou de status à liker…

 

2. S’ennuyer peut vous apprendre à contempler

Lorsqu’on s’ennuie, il devient possible de chercher à mieux voir ce qui nous entoure. Ne vous est-il jamais arrivé qu’un soir, rentrant fourbu(e) de votre travail, posé sur le canapé du salon vous avez jeté un œil à votre espace de vie et dit : » mais il n’est pas à sa place ce cadre !  » ? En quelques instants, alors que vous étiez juste rentré(e) donc pas encore dans la suite de choses à faire le soir mais plus dans la suite de choses à faire en journée, votre cerveau a pris le temps de contempler votre cadre de vie et vous a envoyé un message. L’ennui peut vous aider à devenir contemplatif et c’est super ! Contempler mène vers le soucis du détail, vers la vision en perspective d’un élément et également vers une meilleure concentration. Contempler, c’est aussi savoir oublier ce qu’il se passe autour de soi pour voir un rayon de soleil particulièrement beau comme sur ce cliché (tiré de mes dernières vacances).

Ennui meilleur ami

 

3. L’ennui change votre rapport au temps

Prenez, 10 minutes et cherchez à vous ennuyer. Voyez comme le temps s’étire, voyez le nombre de choses qui vous passent par la tête, le nombre de fois où vous allez cherche une distraction pour éviter d’être avec vous même. S’ennuyer change votre rapport au temps et vous permet de le redécouvrir sous un autre angle. Je vous invite à lire cet article (le premier de mon blog) pour approfondir le sujet.

 

4. L’ennui vous réapprend à vous concentrer

Notre durée moyenne de concentration a dramatiquement baissé durant les 5 dernières années, la faute à internet, aux smartphones et ordinateurs qui fractionnent notre temps d’attention de notifications, distractions, sons… S’ennuyer pendant une période donnée aide le cerveau à réapprendre à ne faire qu’une seule chose à la fois et donc permet de contrebalancer (jusqu’à un certain point) les effets des nouvelles technologies sur notre système cognitif. Bien entendu, en créant un espace de vide, de non action, vous ouvrez la porte à d’autres pensées ce qui nous mène à notre prochain point!

 

5. L’ennui facilite la profondeur de pensée

Notre cerveau a horreur du vide, c’est ce qui fait que nous allons vers un magazine, un smartphone ou une télévision quand on s’ennuie. Pourtant, si l’on résiste à cette impulsion première, nous découvrons quelque chose d’intéressant: nous revenons vers un sujet qui nous préoccupe, qui nous tient à cœur et nous l’analysons. D’abord rapidement, puis en détail, puis en profondeur jusqu’à arriver à l’idée, la solution ou la conclusion qui nous échappait depuis un moment. Tout comme il est possible de se détendre grâce à l’ennui, il est tout autant possible de mieux penser. J’ose croire que si les philosophes antiques avaient des réflexions si profondes, c’est parce qu’ils n’avaient pas oublié ce qu’était la concentration et la profondeur de pensée. Pour nous qui sommes dans l’instantanéité permanente, l’apprentissage de cette profondeur de pensée passe par ce que nous considérons comme de l’ennui.

 

6. L’ennui vous permet de redécouvrir votre espace intérieur

Nous avons tous une petite voix intérieure. Parfois elle nous aide et parfois, nous aimerions la faire taire. L’ennui est une voie intéressante pour redécouvrir son « espace intérieur » comme le dit Eckhart Tolle. Notre espace intérieur est un lieu dans lequel nous sommes conscient de notre intellect, de notre corps, tout en étant conscient que nous sommes conscient. Oui je sais, ça fait un peu mal à la tête. Je reprends juste les mots de Tolle « nous sommes la toile sur laquelle s’écrivent nos pensée, pas nos pensée ». Il devient intéressant de s’ennuyer car de l’ennui vient la contemplation et de la contemplation, la méditation et de la méditation peut venir la redécouverte de l’espace intérieur.

 

7. S’ennuyer, c’est rêver

Comme dit plus haut, notre cerveau déteste le vide et nous pousse vers des zones peu fréquentées de notre intellect si nous le laissons faire. L’ennui permet de glisser vers le rêve, de se reconnecter avec ce qui nous « bouge » à un niveau très personnel : nos aspirations profondes, nos valeurs, nos motivations… S’ennuyer permet de rêvasser, puis de rêver éveillé et enfin de se connecter avec nos rêves profonds, importants et essentiels. Ce sont les courants profonds qui nous mettent en mouvement, nos moteurs d’action et ils sont essentiels à notre bien être. Pourquoi s’en priver ?

 

8. L’ennui vous aide à traiter des données

Dans une société de sur-stimulation, il est essentiel de s’aménager des pauses, l’ennui vous en fourni une. Quand on s’ennuie, il arrive très régulièrement qu’on se souvienne d’une chose à faire, qu’on trouve une solution à un point en particulier, sans y réfléchir, juste parce qu’on a cessé de gaver notre cerveau d’informations et qu’il a trouvé le temps de tout traiter. Notre cerveau à l’heure actuelle est saturé et aménager des plages d’ennui, de rien est essentiel pour sa santé et donc la votre…

 

9. L’ennui favorise la créativité

L’ennui est source de créativité. Lorsque nous étions enfant, une période d’ennui devenait une période où l’on cherchait à créer un jeu de toute pièce et où nous utilisions des ressources créatives que nous ne soupçonnions pas pour le faire. A un moment dans notre croissance, nous avons oublié le lien qu’il pouvait y avoir entre l’ennui et la créativité. Les artistes, dessinateurs et musiciens s’offrent des moments de rien pour trouver l’inspiration (et parfois procrastiner mais c’est un autre sujet), pourquoi n’en feriez-vous pas de même?

 

10. Apprivoiser l’ennui devient une force face aux contretemps

Rien de pire qu’être bloqué, sans portable ni ordinateur ni livre dans un train/un aéroport/une voiture/une bande d’arrêt d’urgence/une salle d’attente… ? Vraiment ? Et si vous chérissiez ces moments où vous pouvez vous ennuyer dans des lieux qui sont de toute façon transitoires ? L’ennui, et surtout le fait de l’apprivoiser, devient une force face aux aléas de la vie (et de la batterie de nos terminaux). Entre une personne qui sait rêvasser pendant une longue attente et celle qui peste toute les 2 minutes que « rhooo, c’est long ! « à votre avis, qui sera le plus détendu ? Qui aura le plus d’énergie en stock pour continuer sa journée? Qui profitera le mieux de sa soirée avec sa famille ? Qui dormira le mieux le soir venu ?

 

Comme vous le voyez, l’ennui offre de nombreux avantages qui, je l’espère, vous permettront d’aborder votre prochain créneau vide avec un sourire et un « chouette, je m’ennuie!  »

Bon weekend

William

Eteignez votre ordinateur!

By | Concentration, Créativité | One Comment

Bonjour à tous,

Durant ma formation de coach, nos formateurs insistaient sur l’utilisation par le coach comme par le client de l’écriture manuscrite. Selon eux cela avait une importance primordiale. Ayant toujours été très attaché à l’écriture et aux mots, j’ai suivi ce conseil et je ne le regrette que très rarement: un carnet de notes tombe rarement en panne de batterie, il craint moins l’eau, les poussières et les chocs qu’un ordinateurs ou un tablette… Certes, il est moins performant quand il s’agit de faire une recherche Google ou de consulter mes e-mails.

Illustration by Daniel Bejar

Si j’ai décidé d’écrire cet article, ce n’est pas pour être passéiste et rétrograde, les prémices de ces lignes ont vu le jour sur une feuille de papier mais il reste écrit avec un ordinateur. Mon outil de travail en dehors de mes rendez-vous, c’est mon ordinateur. Je souhaite juste vous partager certaines informations que j’ai pu trouver intéressantes et dont j’ai pu voir les effets sur moi, mes proches, mes clients. Nous avons tout à gagner d’internet et de la puissance de calcul des ordinateurs, tant que nous les utilisons correctement. Le plus simple au final et d’utiliser un juste mélange du papier et de l’ordinateur comme le propose cet article (surtout consacré à l’écriture)

 

Ordinateurs VS Créativité:

De nos jours, il est rare de voir de nombreux processus créatifs intègrent pleinement les outils numériques, pour le meilleur comme pour le pire. Il est clair que les outils numériques aident à la réalisation de belles oeuvres ou qui finiront par être « physiques » (impressions, impressions en 3D …) Pourtant, plusieurs articles démontrent que les écrans sont néfastes à notre créativité.

En effet, quand on cherche une idée sur notre ordinateur, nous avons tendance à nous balader sur le net avant de finir par se dire « ha tiens, j’ai trouvé! ». [sociallocker]De nombreuses études (dont celle-ci) montrent que l’utilisation d’ordinateurs durant un processus créatif est bénéfique. En effet, il est plus simple d’avoir accès à des avis, des conseils, des exemples…

En utilisant une feuille de papier, nous commencerions par gribouiller, tâtonner avec des bouts de phrases, des mots épars avant d’entrer en phase de création plus avancée, la création sera plus harmonieuse et fera certainement plus appel à notre cerveau créatif, un bon point quand on sait qu’il est de moins en moins sollicité. Cela permettra en plus de réellement chercher une solution, une création qui nous ressemble et non pas une réponse apportée par un inconnu. D’autre part, certaines études sont catégoriques sur le fait qu’il est essentiel de créer avec du « physique » lorsque l’on doit travailler en groupe. Cela permet une meilleure communication et un partage efficace des attentes de chacun.

 

Ordinateurs VS Mémoire:

La mémorisation d’informations est essentielle dans nos processus d’apprentissage et de mise en place de stratégies de réalisation d’objectifs. C’est également la mémoire qui permet de faire des visualisations utiles dans le cadre d’exercices de PNL. Par certains côtés, nous perdons notre capacité à visualiser, notre potentiel à imaginer et cela est bien dommage!

En somme, nous utilisons les outils de recherche pour trouver les informations, mais sachant pertinemment que nous pouvons y accéder n’importe quand, nous ne prenons plus le temps de la mémoriser. de la même manière, comme nous avons presque tous accès à des GPS sur nos téléphones, nous ne prenons plus le temps de mémoriser les chemins pour aller du point A au point B.

Plusieurs sources démontrent que les ordinateurs sont utiles pour accéder à plus de connaissances mais que cela se fait au détriment de notre capacité de mémorisation. Parmi ces sources, le Harvard journal , Le Huffington Post ou encore « Science Nordic ».

(Vous vous souvenez de cette vidéo que j’avais postée? )

 

Ordinateur VS Sommeil

Là nous entrons dans un domaine essentiel. Les phases de sommeil sont celles qui permettent à notre corps de s’entretenir, de se réparer dans certains cas. C’est aussi au niveau psychique, une période de repos et de tri essentiel, surtout quand on a passé la journée à être bombardé d’informations diverses (mails, coups de téléphones, réseaux sociaux, lecture…). Comme les écrans sont aussi devenus un support privilégié de nos loisirs (films, jeux, liseuses…) notre exposition à ces derniers en est d’autant prolongée. Pour quels effets? le premier et le plus important est une production de Mélatonine, hormone du sommeil qui se voit réduite de 30% : on dort moins bien et moins longtemps. France 2 proposait un reportage sur le sujet tout comme le site d’information Slate.fr certains logiciels permettent de contrer partiellement ces effets à noter qu’il existe également des filtres optiques dédiés.

Pour une bibliographie sur les effets de la lumière bleue sur le sommeil, rendez-vous ici.

 

Voilà j’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à me faire un retour dans les commentaires.

Bon weekend

William[/sociallocker]