Essayer ou faire?

By 29 novembre 2013Coaching, Points de vue

Lorsque l’on commence à s’intéresser au coaching, à la mise en place d’objectifs de vie et de manière générale au développement personnel, l’importance des mots devient essentielle. Aujourd’hui, nous allons voir quelle différence il y a entre dire « j’essaye » et « je fais ».

Il est délicat de faire passer par écrit une telle nuance, mais je vais quand même le faire (et non essayer, comme vous le remarquez).

Commençons par la définition de chaque verbe:

Faire= réaliser, construire, accomplir quelque chose.

Essayer= tester quelque chose, tâcher de, s’efforcer de.

Pourtant nous utilisons l’un et l’autre indifféremment pour dire la même chose, et là est l’erreur.

Faire implique un engagement dans l’action de compléter une tâche, que ce soit faire la cuisine, déguster un plat ou plus généralement remplir un objectif donné. Lorsque l’on fait, il est possible de réussir ou d’échouer, tout comme lorsque nous essayons d’ailleurs, mais nous faisons. Faire implique rechercher la complétion de l’action en étant impliqué et en voulant accomplir cette action.

Lorsque nous essayons, c’est plus délicat, en effet, essayer indique tenter, voir si cela fonctionne, en somme tremper les pieds dans l’eau et voir si elle est bonne… Essayer peut être sain, le cas de l’eau est un bon exemple, mais essayer peut aussi être un frein. Combien d’entre nous (moi compris) se sont réfugiés derrière un « en tout cas, on peut pas dire que j’ai pas essayé! » pour masquer un essai infructueux? Peut-être que si nous nous étions impliqués complètement dans une expérience (couple, sport, découverte culinaire) les choses auraient tourné différemment.

Comme je l’ai dit à l’instant essayer, c’est ne pas s’engager complètement et s’offrir la possibilité d’arrêter en cours de route, c’est pour cela queEssayer nous essayons des vêtements en magasin avant de les acheter et donc d’être « engagés » avec eux. Mais si nous essayons, parfois pour des raisons valables, ce sont des occasions où nous ne nous engageons pas. Or, c’est notre engagement mental qui est parfois la clé d’une réussite ou d’un apprentissage.

Maintenant que nous avons fait le tour de l’aspect linguistique et mental, nous pouvons voir de manière pratique quoi faire pour plus faire et moins essayer.

Dites-le tout simplement « je le fais », sous entendu « je le fais et peux réussir ou non mais je m’engage entièrement dans l’action »

La différence est ténue mais essentielle dans beaucoup de domaines, car d’elle dépend la réussite.

En espérant vous avoir apporté quelque chose d’intéressant pour débuter la fin de semaine!

Bon week end

William

N’oubliez pas que vous pouvez suivre tout au long de la semaine la page facebook William Roy coaching pour avoir des liens et citations autour du développement personnel, du management et du coaching.

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Join the discussion 2 Comments

Leave a Reply