Créativité: la stratégie Disney

Bonjour à tous,

Comme tout le monde, vous avez déjà entendu parler de l’empire Disney et de son fondateur Walt Disney. Cependant, connaissez-vous la stratégie Disney? En PNL, nous utilisons des modélisations et l’un des grands auteurs de la discipline, Robert Dilts, s’est amusé à modéliser, c’est à dire à tirer un modèle global d’un comportement particulièrement utile, de l’un des grands créatifs du XXe siècle: Walt Disney.

Une recette de la créativité:

En est ressortie une méthode de créativité décomposée en 3 rôles ou étapes (tout dépend de si l’on utilise cette méthode sur une personne ou une équipe).

Dans la séquence « rêveur », on projette dans l’avenir, on voit l’ensemble du tableau, on se focalise sur ce qui est voulu.

On active le mode rêveur en posant des questions bien précises et en se focalisant exclusivement sur ce qui est possible, envisageable et non sur ce qui est faisable. En somme c’est une étape d’exploration du champ des possibles.

Dans la séquence « réaliste », on transforme l’idée en un plan d’action en découpant l’objectif en actions. Clairement orientée vers l’aspect pratique des choses, cette étape permet la mise en place d’étapes intermédiaires dans la réalisation d’un objectif.

Enfin,  durant la séquence « critique », on recherche les failles, les omissions et on jauge également la motivation de la personne ou de l’équipe. alors que la séquence réaliste est orientée vers la pratique, la séquence « critique » est plus orientée vers la sécurité, l’écologie et le pragmatisme de la conduite du projet.

Une fois toutes ces questions posées, on regarde ce qu’il manque à l’ensemble de ces réponses et on met au point un objectif sensé et un plan d’action réaliste.

 Créativité à volonté?

Dans le paragraphe précédent, je vous ai exposé cette méthode que je considère comme plutôt aidante pour ceux qui auraient du mal à lâcher la réalité et leurs croyances limitantes*. Cependant, je pense que comme dans beaucoup de cas lorsque l’on parle de recettes, il est essentiel de savoir s’en écarter. L’un des gros avantages des modèles c’est leur facilité d’application, le gros désavantage c’est que certains sont prêts à utiliser des modèles sans les adapter à la personne, au groupe face à eux et ça c’est une erreur (le genre qui me fait me fâcher tout rouge, une histoire de valeurs).

Il ne faut pas croire qu’avec la stratégie de créativité de Disney, vous trouverez nécessairement des plan d’actions inventifs, efficaces et solides à volonté, c’est une base sur laquelle il est possible de construire, ce créer VOTRE solution et VOTRE modèle de réussite. N’oubliez jamais que chaque personne est unique et que ce qui fonctionne pour l’un peu rebuter l’autre…

 

Si cela vous paraît possible mais ambitieux pour une personne seule… Better call Will!

 

Bon week end!

*si vous ne savez pas ce que c’est, attendez donc la semaine prochaine! ;-)

 

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply