Connaissance de soi: Sois Fort!

By 23 mai 2014Coaching, Modèles

Bonjour à tous, nous continuons  le cycle d’articles sur le thème de la connaissance de soi, cette semaine « Sois fort ».

Depuis 2 semaines je vous emmène à la découverte de certains aspects bien particuliers de votre personnalité. Comme toujours, vous serez bien inspirés d’être précautionneux dans l’intégration de ce qui est dit dans cet article, la thématique que j’aborde peut vous être utile mais il vous faut l’aide d’un pro (moi ou un autre) pour aller plus loin!

Comme je vous le disais la semaine dernière, nous avons tous des boutons sur lesquels, lorsqu’un de notre proche, un de nos collaborateurs appuie, nous partons au quart de tour. Parmi les 5 drivers issus de l’Analyse Transactionnelle nous voyons aujourd’hui « Sois fort ».

 

Ce driver est presque le pire selon moi tant il peut, d’une phrase polluer tous les aspects de la vie d’une personne. Quand nous traversons un moment délicat, on nous dit « sois fort(e) » comme si ressentir peine et découragement était honteux…

Sois fortConnaissance de soi : sois fort

« Quand je décide de quelque chose, je le fais, je reste stoïque quoi qu’il se passe et j’avance, je fais ma trace et je ne me plains pas, ni ne prends le temps de souffler… » toute ressemblance avec une personne de votre entourage serait purement due au fait que vous connaissiez un « Sois fort ».

Orienté vers les résultats, le « Sois fort » est dans la maitrise de soi, de ses émotions et dans l’accomplissement des tâches, envers et contre tout. Redoutablement productif, il est également celui qui va jauger une situation objectivement, en enlevant toute dimension émotionnelle. A toujours avancer, même seul, il finit par être vu comme froid et distant, même s’il aide souvent les autres. Derrière cette attitude se cache une peur et un rejet de la faiblesse, voire parfois un manque de confiance en soi qui le pousse à faire toujours plus que les autres.

Le « Sois fort » a ses qualités: fiable, objectif, productif, résistant à la pression, adaptable… mais son avancée inexorable fait qu’il se retrouve parfois bien seul. Pourtant, en plus d’être un formidable employé, il peut devenir un véritable meneur d’hommes et de femmes grâce à l’inspiration qu’il représente, il peut également être perçu comme froid et distant qui ne pense qu’au travail, ce qui est bien entendu faux.

 

 +:

Capable de supporter l’angoisse, l’inconfort, la difficulté et de faire face à des situations difficiles. Le « Sois fort » est passé maître dans l’art de la débrouillardise et de l’adaptation, y compris à des fardeaux supplémentaires. Muni d’un fort sens du devoir, il sait prendre des décisions objectives même si elles sont désagréables…

-:

Assez régulièrement, le « Sois fort » angoisse de craquer sous la pression de la valeur d’une tâche, rencontre des difficultés à ressentir de l’empathie envers ceux qui l’entoure et n’accepte pas les signes de faiblesse. Réticent à demander de l’aide, il dévalue ceux qui le font .

 

Qu’en faire?

Comme je le disais les  semaines précédentes, face à ce type de comportement, les possibilité sont étonnamment nombreuses!

On peut décider de ne rien faire, après tout si cela fonctionne, pourquoi s’en préoccuper. Il est également possible de vouloir totalement désamorcer ce comportement en faisant un travail sur soi. Sinon, le plus simple, c’est encore d’être conscient de ce trait de caractère et de l’utiliser à bon escient. Le plus simple est donc de travailler sa connaissance de soi pour potentialiser au mieux ce comportement.

On peut toujours lutter contre un fonctionnement qui est de l’ordre du réflexe, mais parfois on peut juste l’adapter et prendre conscience que dans certains cas c’est une aide formidable et dans d’autre un formidable boulet…

 

Voici quelques questions à vous poser si vous sentez ce driver résonner avec certains de vos comportements.

Que se passe-t-il si vous cessez d’être fort?
Quelle est la différence entre une faiblesse et une fragilité?
Dans quelles situations votre “sois fort” est-il un moteur positif?
Dans quelles situations vous joue-t-il des tours pendables?
Quels aspects allez-vous conserver?
Quel mode de fonctionnement vous serait plus bénéfique?
Comment le mettre en place?

 

Si vous voyez d’autres questions à se poser, mettez-les en commentaire!

Bon weekend.

William

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply