Devenez Sherlock Holmes: les bases de la modélisation en PNL

Bonjour à tous,

Parmi les techniques de PNL que j’affectionne particulièrement et qui sont transmissibles par ce blog, il en est une que j’aime beaucoup: la modélisation.

Vous vous souvenez à l’école quand on vous interdisait de lorgner sur la copie du voisin? Là c’est exactement l’inverse!!!

Le but de la modélisation est de s’inspirer des stratégies des autres pour atteindre ses objectifs. [tweetthis]Le but de la modélisation est de s’inspirer des stratégies des autres pour atteindre ses objectifs[/tweetthis]Après tout, nous avons tous des points forts et des points faibles, à nous de travailler sur ce que l’on veut voir évoluer. L’avantage de la modélisation tient dans son application possible aussi bien sur des points forts que des points faibles, sur des comportements particuliers comme généraux… Commençons au début.

 

Menez l’enquête: des données pour la modélisation

Au début du processus, la modélisation se base d’abord sur une observation à 2 niveaux:

  • A un niveau personnel:
    • Quels sont les points forts que je souhaite encore améliorer
    • Quels sont mes trous dans la raquette?
  • A un niveau interpersonnel:
    • De qui puis-je m’inspirer pour mieux réussir?
    • Est-ce un personnage réel, célèbre, fictif?
    • Quelqu’un de mon entourage?

Ensuite, une fois que vous voyez sur quoi vous voulez travailler et que vous avez trouvé une personne de référence sur la question, observez de nouveau.

Si vous souhaitez améliorer votre manière de parler en public, voyez comment la personne bouge, parle, son ton, son rythme, son vocabulaire… L’ensemble des paramètres de la performance que vous souhaitez reproduire.

 

Élémentaire mon cher Watson: la modélisation qui vous convient!

Après l’observation, la déduction entre en scène. Maintenant, vous avez des données sur le produit fini, sur le résultat recherché. Pour aller plus loin, faites du retro engineering: en somme trouver comment votre modèle en est arrivé là. Ce que vous avez observé est un résultat fini qui n’a pas été acquis en une nuit de sommeil. Quelle stratégie pourrait aider à atteindre ce résultat? Puisqu’il y a résultat, il y a fabrication, quelles en sont les étapes? Comment pouvez-vous utiliser cette stratégie? Comment pouvez-vous l’adapter à vous?

Les stratégies des autres fonctionnent jusqu’à un certain point, elles montrent une manière d’atteindre le but mais ne tiennent en aucun cas compte de vos valeurs, de vos critères de réussite, de votre contexte de départ… Du coup, le mieux est de voir ce qui marche et de l’adapter à vous! Je vous rappelle que le développement personnel c’est du sur-mesure! Certes, on peut s’inspirer de la tenue du voisin mais il faudra toujours l’adapter à votre carrure.

"Fais comme moi"

« Fais comme moi »

Un autre point important: pensez bien aux étapes « internes » de la stratégie d’exemple. Si la personne semble en confiance, c’est une donnée qui se travaille et qui doit transparaître dans votre analyse. C’est cet intérêt pour la dimension interne de la stratégie qui fait la force de la modélisation. Quand vous appreniez le tennis ou le karaté, votre prof vous disait: « fais comme moi », c’est la première étape de la modélisation, là nous sommes dans le « raisonne comme moi » la seconde étape.

Pour bien travailler toute cette partie, un bon carnet et un moment au calme vous seront très utiles (sinon, venez me voir 😉 ).

 

La modélisation en action

Maintenant que vous y voyez plus claire, vous avez une stratégie qu’il vous faut tester dans la vraie vie! Dans les jours qui viennent, trouvez une chose que vous aimeriez améliorer, la personne à modéliser sur ce point et lancez vous! Bien entendu, commencez raisonnablement avec quelque chose à faible enjeu.

Si vous partagez l’expérience en commentaire, je vous envoie une surprise par mail!

Bon Weekend

William

 

 

 

 

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Join the discussion One Comment

Leave a Reply