Développez votre agilité relationnelle

Bonjour à tous,
Hier, j’ai eu l’occasion d’intervenir dans le cadre de l’Agile Tour Aix Marseille. L’Agile Tour est un événement annuel qui permet aux professionnels utilisant les méthodes agiles d’échanger leurs bonnes pratiques en la matière. Les organisateurs sont friands d’approches différentes de l’agilité et c’est dans ce cadre que j’ai pu intervenir sur l’Agilité Relationnelle.

Agilité relationnelle ?

Commençons par le début, l’agilité, au sens méthodologique du terme, implique la mise en lumière de besoins, la mise au point d’un plan d’action et des cycles itératifs de développement ? Dans le cas de l’agilité relationnelle, cette approche va se focaliser sur les interactions humaines et non sur la gestion de projet. Nous avons tous besoin de mieux communiquer mais nous persistons à utiliser le même langage face à des interlocuteurs différents.
L’Agilité relationnelle consiste à s’adapter à de nombreux facteurs afin de délivrer un message facilement compréhensible par nos interlocuteurs. Dans un monde ou l’on reçoit toujours plus de message, c’est du bon sens que de rendre le nôtre le plus facilement compréhensible possible.
Alors que nous avons de nombreux outils performants à notre disposition (PNL, Process’com, Analyse Transactionnelle…) nous ne les utilisons pas ou peu.

agilité relationnelle
Comment ça marche l’Agilité Relationnelle?

Si le terme existe déjà en France, il désigne des formations à base de DISC, cette vision de l’agilité relationnelle est plus personnelle (et selon moi plus écologique) et se base sur la lecture notamment, de « Convaincre en moins de deux minutes » de Nicholas Boothman. Si je considère cette approche plus écologique, c’est simplement qu’elle remet l’individu en position d’acteur dans son environnement contrairement au DISC qui analyse le positionnement de l’individu vis-à-vis de l’environnement.
Cette approche se réalise en 3 phases :

  • Know what you want / Savoir ce que l’on veut
  • Find out what you’re getting / Interroger ce que l’on obtient
  • Change until you get what you want / Changer jusqu’à obtenir ce que l’on veut

J’aime le principe de remettre l’émetteur du message en question à travers un changement évolutif. Si nous souhaitons être bien compris, il nous faut nous adapter, sans cela, nous entrons joyeusement dans la définition de la folie selon A. Einstein « faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent ». Je vous propose donc, afin de ne pas devenir fou selon Albert, d’apprendre à modeler votre discours selon votre interlocuteur.

Agilité relationnelle et sens

Chacun d’entre nous à un sens privilégié. Que ce soit la vue, l’oui ou le toucher, nous percevons le monde différemment. Il nous appartient, de détecter quel sens régit le monde de notre interlocuteur afin de formuler notre message correctement. Pour cela, nous allons utiliser 2 outils : Le VAKOG et le prédicat.
Le VAKOG est un sigle désignant l’ensemble de nos sens (Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif et Gustatif). En gardant en tête le VAKOG, nous avons donc déjà la possibilité de mieux comprendre la carte du monde de notre interlocuteur. Enfin si l’on ajoute les prédicats, nous avons une équipe de choc pour déceler l’univers sensoriel des gens qui nous entourent.
Les prédicats sont des verbes, des mots, des expressions utilisés dans notre langage courant qui trahissent le sens qui fait référence.
Voici quelques exemples qui peuvent indiquer un canal ou un autre :

  • Je vois bien ce que tu veux dire
  • Ce type est puant
  • Je suis ébranlé par cette annonce
  • Ce contrat est solide
  • Votre décision sera lourde de conséquences
  • Il est doux avec moi
  • Cette décision nous ouvre de nouvelles perspectives
  • Cette vision des choses est lumineuse
  • Cette annonce va faire du bruit
  • Il nous fait avaler une pilule amère
  • Cette décoration est très harmonieuse
  • Ce sera dur pour y arriver
  • Ce sera difficile à faire

 

Grâce au VAKOG et aux prédicats, vous avez des données actionnables immédiatement pour mieux communiquer. Il vous appartient d’être agiles et de faire évoluer votre message selon vos besoins, vos interlocuteurs, le contexte dans lequel vous vous trouvez… Si vous n’obtenez pas ce que vous désirez, prenez le temps de réfléchir à comment s’est déroulé l’interaction et recommencez avec une autre personne. Il n’y a pas d’échec, uniquement des informations.
Au final, vous avez tout pour réussir et développer votre agilité relationnelle, il suffit de s’y mettre !
Si vous avez besoin de précisions, posez-moi vos questions en commentaires.
Bon weekend.
William

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply