Prise de parole en public: pourquoi je fais un discours par semaine ?

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, j’aimerai partager avec vous une méthode que j’ai mis au point pour améliorer mes prises de parole en public. Cette méthode existe certainement déjà par ailleurs mais je ne l’ai pas trouvée pour le moment.

La méthode

Commençons par une explication simple: Chaque semaine, en plus de toutes les tâches qui sont les miennes, je prends au moins une heure pour imaginer un discours que je devrais donner. J’utilise l’actualité pour cela : lors des golden globes, des victoires de la musique, des Oscars, des débats de la présidentielle, je réfléchis à comment je ferais à la place des personnes.

Je me demande, ce que je dirais, comment j’articulerais mes idées, comment j’adapterai mon discours à l’ambiance, au public, au temps imparti… Bref, je me mets dans les baskets d’un acteur qui reçoit un oscar, d’un candidat à la présidentielle qui débat, d’un startuper qui présente son idée…

Juste en faisant cela, cette méthode vous ouvrira de nouvelles perspectives autour de la prise de parole en public.

Allons plus loin.

Une fois que j’ai travaillé sur le contexte (audience, timing, ambiance…) et sur la structure générale, je vais plus dans le détail.

Comment est-ce que je peux rythmer un discours de remise de Golden Globe pour arriver à marquer les esprits comme Meryl Streep ?

Comment travailler une anaphore pour qu’elle ait l’air naturel quand on l’a préparée depuis un long moment (je vous laisse trouver le lien) ?

Si j’ai des musiciens, des artistes face à moi et que je veux leur passer un message, quels exemples, images et contextes puis-je utiliser?

Et ainsi de suite.

Je me mets au maximum dans la position que j’aurais si j’avais réellement à faire un tel discours.

Les bénéfices

Le premier bénéfice que je retire d’une telle routine est la flexibilité. Loin d’assouplir mes articulations, cette méthode me permet de travailler mon adaptabilité à différents contextes, différentes audiences.

Sur le long terme, cela me permettra d’adapter mon discours aisément et de faire en sorte de toujours arriver à transmettre on message peu importe le temps, le contexte ou l’audience.

Outre la flexibilité due au contexte, une grande flexibilité dans le vocabulaire est nécessaire pour penser des discours aussi différents les uns des autres. Enfin, chaque discours ayant ses figures imposées, il est essentiel de s’adapter pour les respecter.

Un autre bénéfice de cette méthode est le fait qu’elle me force à penser différemment mes discours, talks et pitch. Elle me force donc à sortir de mes habitudes sur de nombreux points et particulièrement dans l’articulation de mes idées, dans la manière dont je structure mon propos. A mesure que je pratique, il devient de plus en plus aisé de lier des idées entre elles, de développer un point de vue en particulier pour créer une mise en perspective efficace…

Enfin, en utilisant cette méthode, il devient plus aisé pour moi d’imaginer de nouveaux contextes de prise de parole en public. Cela permet à son tour de travailler ma culture professionnelle et de devenir un meilleur accompagnant autour de ce sujet.

 

En somme, si vous voulez progresser en prise de parole en public, préparez les prises de parole que vous savez avoir à faire… et toutes les autres !

Bon weekend.

William

P.S : soutenez mon projet Pitch Cards sur Kickstarter, vous allez adorer !

 

 


Also published on Medium.

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply