Les postures mentales

By 24 janvier 2014Modèles, Uncategorized

Bonjour à tous, cette semaine nous allons aborder un concept que j’utilise souvent en séance: les postures mentales. Je vous en livre ici quelques éléments autour de l’idée que nous ne sommes pas constants dans nos approches des situations.

Postures mentales définition:

Le terme en lui même est emprunté à l’univers de la méditation, nous utilisons tous les postures mentales, ou du moins nous avons tous conscience que certains changements d’approche sont parfois à opérer.

Dans la vie quotidienne, nous avons tous été invités à « prendre du recul » face à une situation, à « lâcher prise » sur un sujet en particulier ce sont ces modifications de point de vue que j’appelle posture mentale.

« Prendre du recul c’est changer de posture mentale »

Pourquoi cette expression? Simplement parce que lorsque l’on pratique la pleine conscience (un courant de méditation laïque, voir le lien en début de définition) nous sommes encouragés au début, à observer notre corps respirer sans interférer. Ce changement de posture mentale est censé permettre une unité entre le corps et l’esprit.

Dans le cas du coaching, le changement de posture mentale permet bien d’autres choses.

Coaching et postures mentales

Comme je le disais plus haut, nous avons tous eu à changer de point de vue sur une situation donnée, pourtant, nous ne prenons pas nécessairement cette saine habitude de le faire régulièrement.

Lorsque nous sommes dans une période intense de notre vie professionnelle, nous avons la tête dans le guidon, il arrive que nous passions d’une tâche à l’autre en oubliant totalement de prendre du recul, de changer de posture mentale pour apprécier l’ensemble de la situation. Cet oubli est souvent sans conséquence, mais pas toujours.

De la même manière, lors de moments privés, si le travail « pollue » notre esprit, nous sommes dissociés de ces derniers et n’en profitons donc pas pleinement, là il faut non pas prendre du recul mais se rapprocher, s’associer pleinement et embrasser le moment pour s’y ressourcer. J’avais déjà évoqué cette approche dans un précédent article.

Enfin, changer de posture mentale c’est également se mettre à la place de l’autre, essayer de voir le monde de son point de vue et de comprendre ses actions selon « sa  carte du monde » comme dit en PNL.

La posture mentale se rapproche de la réflexivité épistémologique que l’on peut aborder en sociologie notamment, simplement, appliqué non pas à une pratique intellectuelle mais à la vie quotidienne.

Et maintenant?

Maintenant à vous de jouer!

deux exercices possibles:

– Prenez le temps de mettre un réveil à différents moments de la journée et lorsqu’il sonne posez vous les questions « que suis-je en train de faire? quel est mon état d’esprit? »; Pour les plus technophiles il existe une appli android et son équivalent iPhone doit également exister.

-En cas de divergence d’opinion, de dispute ou d’incompréhension, adoptez le point de vue de l’autre avec les éléments que vous connaissez. Cela vous habituera également à laisser tomber votre position personnelle pour attaquer le problème et seulement lui (un article collaboratif est à venir sur ce sujet).

Merci de m’avoir lu jusque là!

Bon week end.

William

Postutres Mentales William Roy Coaching

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply