Ces petites choses qui nous gâchent la vie

Bonjour à tous,

après l’article de la semaine dernière, je souhaitais vous proposer un exercice pour vous débarrasser des choses qui nous gâchent la vie. Pourquoi lier le fait de s’arrêter, de ralentir et les petites choses qui nous gâchent la vie? La raison en une histoire.

 

Une histoire de tuyau

imaginez un tuyau d’arrosage. Lorsque vous actionnez le robinet à l’une des extrémités, vous obtenez un débit d’eau à l’autre extrémité. Ce débit peut varier selon l’ouverture du robinet, la ligne d’eau qui l’approvisionne mais globalement, le débit est constant.

Maintenant perçons un trou dans le tuyau, à mi chemin. Pas un grand trou, non un petit trou comme il y en a souvent dans les tuyaux d’arrosage. Que va-t-il se passer? Le débit final, en bout de tuyau, va baisser. Pas de beaucoup, après tout, il n’y a qu’un trou. Mais si nous en faisons 2 puis 10 puis 50… là le débit baisse terriblement.

In fine, pour arroser vos bégonias, vous mettrez plus de temps parce que sur le chemin, vous arroserez aussi les mauvaises herbes.

Il en va de même avec votre énergie, votre motivation et votre envie de progression.

Le tuyaux, c’est vous, vos aspirations, votre envie de réaliser une belle vie.

L’eau c’est votre énergie, votre motivation.

Les trous, ce sont « ces petites choses qui vous gâchent la vie ».

Chaque jour, vous passez devant un tas de livres à donner, devant un tri sélectif mal fichu, devant ce qu’on peut appeler sans hésiter « Ces petites choses qui nous gâchent la vie ».

Plus vous avez de ces petites choses qui vous gâchent la vie, plus vous perdez de l’énergie.

« ho ce placard, faut que je le range »

« grrr, je me suis encore pris les pieds dans ce tapis aux coins farceurs, faut vraiment qu’on s’en occupe »

« Et cette voiture qui tousse comme un vieux fumeur, j’en ai marre »

Bref, vous voyez ce dont il est question.

Comme dans avec le tuyau, à force d’avoir ces irritants qui vous polluent constamment, vous finissez par perdre de l’énergie. Il a été prouvé que nous avons tous notre dose de motivation/d’énergie quotidienne et qu’arrivé au bout, nous n’en créons pas plus, nous sommes démotivés. En se débarrassant de ces petites choses qui vous gâchent la vie, vous récupérez de la motivation et de l’énergie pour ce qui compte vraiment.

 

Se débarrasser de ces petites choses qui nous gâchent la vie.

En laissant votre mail ci-dessous, vous aurez accès à un exercice pour vous aider à évacuer ces petites choses qui gâchent la vie.

Je vous conseille de le télécharger sans attendre puis de continuer à lire.

 

 

L’exercice qui est en téléchargement gratuit a plusieurs buts, certains allant totalement dans le sens de l’article de la semaine dernière.

Le but de se débarrasser des petites choses qui vous gâchent la vie est de vous permettre de vous recentrer sur ce que vous voulez dans la vie. Plutôt que de s’émouvoir chaque jour d’un détail irritant, déparasiter votre vie (c’est sous ce nom qu’on m’a appris cet aspect du coaching) ouvre des perspectives bénéfiques.

Imaginez-vous vivre dans un appartement ou il n’y a pas de « mais », où l’ensemble des pièces, des meubles et des dispositions vous convienne sans réserve. Imaginez un espace de travail qui vous permette de bien travailler sans perte de temps ou d’énergie. Enfin, imaginez des relations personnelles qui vous permettent d’être la meilleure version de vous-même en permanence…

C’est tout cela que vise cet exercice : vous enlever les parasites motivationnels pour vous transformer en super vous.

Si on pousse la dynamique un peu plus loin, c’est un exercice qui permet d’appréhender simplement ce que sont les niveaux logiques de Robert Dilts. Cette théorie dit que l’environnement dans lequel nous vivons conditionne les comportement que nous aurons. Ainsi, même si pour faire évoluer les comportements il est plus utile de travailler sur les capacités, l’environnement doit être soigné pour que le comportement puisse s’installer un exemple.

Vous souhaitez arrêter de fumer, si nous suivons la théorie des niveaux logiques de Dilts, pour arrêter le tabagisme, il faudra travailler sur votre envie de créer un plan d’actions pour cela, donc sur vos capacités. En complément, vous créerez un environnement bénéfique pour ce nouveau comportement en enlevant tous les incitateurs à fumer de votre appartement (cendriers, paquets de cigarettes, briquets…).

En agissant sur différents niveaux, nous maximisons les chances de réussite.

Revenons au fait de s’arrêter et à ces petites choses qui nous gâchent la vie.

Prendre le temps de s’arrêter devient essentiel, pour penser plus profondément, sortir de la pensée superficielle et créer une vie qui vous ressemble. Pour cela, encore faut-il un environnement qui vous le permette, notamment sans ces petites choses qui vous irritent…

A vous de décider!

Peut-être n’avez-vous pas téléchargé l’exercice et souhaitez le faire maintenant?

 

 

Bon weekend.

William

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply