Quel rôle doit avoir un CEO?

By 20 novembre 2017Business, Coaching

Bonjour a tous,

Une fois n’est pas coutume, je vais aller dans un point de détail qui me semble essentiel, la posture du chef d’entreprise. J’ai la joie de croiser et d’accompagner des chefs d’entreprise toute l’année et je suis parfois surpris de la mythologie qu’il peut y avoir autour de ce rôle.

Le rôle de CEO s’apprend-il?

Commençons au début, un CEO ou un PDG en bon français est à la tête d’une entreprise. Dans le cas d’une PME ou d’une startup il est assez régulièrement à l’origine du projet et de la vision entrepreneuriale qui va devenir, (nous l’espérons) une réalité.
Le fait est que le poste de CEO est un poste de dirigeant, avec les problèmes d’un poste de direction: manque de fonds, de ressources de manière générale… Bref, un poste de chef quoi!
Ce qui va différencier tout ça c’est que contrairement à un manager qui va être un rouage d’un engrenage, le CEO est le moteur qui va amener l’entreprise à un rythme de développement qui lui correspond. Ceci est particulièrement vrai dans le cas des petites structures puisqu’en générale le CEO équivaut à 30 à 50% de l’équipe. Sans un CEO motivant et motivé, le projet n’ira pas loin. Est-ce qu’on n’ait CEO? JE ne pense pas, je pense que comme on devient manager, speaker ou entrepreneur, on devient CEO. CE qui reste terriblement vrai c’est qu’il n’y a pas une seule manière d’être CEO. C’est une recette à créer soi même, comme celle du bonheur (et le parallèle n’est pas si tiré par les cheveux que ça).

Comment Concilier rôle de CEO et réalisation d’une vision entrepreneuriale?

A accompagner des entrepreneurs à différents niveaux de maturité (expérience pro, développement du projet…) on tombe parfois sur des répliques assez géniales. Un entrepreneur que je connais m’a un jour dit « mon rôle en tant que CEO c’est d’avoir une vision ». Et c’est tout a fait vrai, mais c’est incomplet. LE rôle d’un CEO c’est d’avoir une vision entrepreneuriale et de faire en sorte de fédérer autour de cette vision pour qu’elle devienne réalité. Même si ça veut dire devoir apprendre quelques rudiments de code, de communication, de comptabilité, de management… Même si ça veut dire s’atteler à des tâches qui sont détestables ou au moins peu enviables.
Le vrai problème du rôle de CEO c’est d’arriver à mener la barque tout en ayant une vision claire. De faire des allers-retours constants entre ce que nous désirons et ce que nous sommes réellement capables de faire. C’est cette double focale qui fera un bon CEO. Garder l’oeil sur le cap et faire en sorte que tout le monde puisse travailler dans de bonnes conditions afin de l’atteindre le plus rapidement possible.
Enfin et c’est là l’une des tâches les plus difficiles, être CEO c’est apprendre à travailler SUR l’entreprise et non DANS l’entreprise. Certains ne parviennent jamais à cette étape et brulent leur énergie à mener une barque sans avoir un cap défini.
C’est en général à ce moment là que le turnover augmente, que les finances toussent et que tout va de travers.

Développer ses compétences en tant que CEO

L’autre partie du rôle de CEO c’est de devenir l’outil le plus adapté au besoin de son entreprise. Dit comme ça, on pourrait croire que je le limite à un rôle de production mais ce n’est pas le cas. Prise de parole en public, management, gestion du temps, des tâches, de projet, de crise, RH…. les compétences annexes à acquérir sont légion!
Encore un autre entrepreneur me disait « mais tu prônes le fait de ne faire que ce dans quoi nous sommes bons, donc je me cantonne à mon domaine et j’attends de mon équipe qu’elle comble les manques. » Erreur fondamentale. Tant qu’une entreprise n’a pas les moyens de couvrir l’ensemble des besoins avec des spécialistes, en freelance ou en salariés, qui va se coller à tout ça? Le CEO.
Personne ne parle des CEO qui au début débouchent les toilettes ou se démènent pour gérer un bon chauffage dans les locaux. Personne ne parle des CEO qui entre deux rdv vont passer 3 minutes à commander des stickers pour le prochain salon, pourtant c’est une réalité et je trouve injuste qu’on l’oublie.
Le rôle du CEO c’est de « mouiller le maillot pour l’équipe », que cela veuille dire gérer les crises de sanitaires ou aller chercher des financements, au final c’est de l’ordre du détail.
Le rôle du CEO c’est d’être un véritable paratonnerre de son équipe, même s’il prend la foudre, elle peut bosser tranquillement.

http://williamroy.fr/offre-service/#grilletarifaire

Le rôle du CEO dans une société toute option

Enfin, selon moi l’un des premiers problèmes autour du rôle de CEO est que le reste du monde a souvent des attentes irréalistes des personnes qui entrent dans le costume. Car oui c’est un rôle comme un autre et il devient essentiel que les gens se rendent compte qu’être CEO est un apprentissage constant. Il n’existe aucun métier où du moment que nous sommes en poste, nous cessons d’apprendre et de devenir plus performant. Pourquoi est-ce que CEO serait différent. Dans une société ou la réussite doit être sur l’ensemble des domaines (pro, perso, amoureux, santé, social…) on demande au CEO d’être un exemple de ceci.
Pour autant, personne ne leur montre le chemin, personne ne leur pardonne leur carences somme on peut les pardonner à d’autres. C’est peut-être un travers bien français mais en attendant, ça reste une réalité.
Alors chers CEO, sans nécessairement faire de la réclame pour mes services (même si je serai ravi de discuter avec vous), retenez bien ceci. Vous avez le devoir d’évoluer et le droit à l’erreur.
Votre rôle est de travailler pour votre équipe et sur votre entreprise. Votre rôle est de savoir un peu de tout pour aller dans la bonne direction.

Votre rôle de CEO c’est d’être un apprenant.
Bon weekend.
William

William Roy

Author William Roy

Depuis maintenant 6 ans, j'aide les projets à sortir de terre et les porteurs de projet à profiter pleinement de leur vie et de leur aventure entrepreneuriale.

More posts by William Roy

Leave a Reply